Iele - les dames des bois

Cher voyageur, 

Vous avez peut-être  déjà entendu dire que les filles roumaines sont très jolies. 

Mais saviez-vous que certains d'entre eux ont des pouvoirs magiques et peuvent être un peu espiègles avec ceux qui les ont boulversés? 

Avez-vous déjà entendu parler d'Iele, des nymphes des bois, des sources et des prairies? Sinon, faites attention aux lignes suivantes, car ils se mettent vraiment en colère si quelqu'un les rencontre et n'a aucune idée de leurs droits.  

L'histoire d'Iele, les dames des bois 

Ielele (pl.) ne sont visibles que la nuit, quand elles aiment danser dans des robes douces et translucides qui révèlent leur corps volupteux, avec leurs cheveux lâches, des voix cristallines et une beauté difficile à décrire avec des mots. Réputées commes les véritables déesses des bois, leur histoire d'origine a suscité un vif débat parmi les historiens et les folkloristes. 

Certains historiens affirment que les iele sont l'âme des femmes qui ont été maudites et qui n'ont jamais réussis à trouver la paix dans l'au-delà, tandis que d'autres soutiennet qu'elles sont les filles d'Alexandre le Grand, et certaines prétendent qu'elles sont en fait de grandes prêtresses daces, les gardiens de toute la nature. 

En ce qui concerne leur nom, les choses ne sont pas plus claires. Alors que certains affirment que leur nom vient du mot cuman "yel" significant vent, d'autres affirment que ses origines se trouvent dans le mot sanscrit "velé, un qui fait penser au passage et à la mort. Un autre groupe de personnes prétend que le mot "iele" dérive en fait de "ele", signifiant "eux" en féminin et it fait référence à iele comme les dames, les beautés, les imprératrices ou les puissantes. 

Une chose est sûre cependant. Elles n'aiment pas être vus danser, et elles punissent sévèrement tous ceux qui essaient de les espionner. Il y a beaucoup d'histoires sur des hommes recontrant accidentellement iele qui sont restés muets ou mutilès à vie. 

Les personnes affirmant avoir vue iele disent qu'elles préfèrent marcher en groupes de 3, 5, 7 ou 9 et rarement plus que cela. Leurs endroits préférés sont les falaises solitaires, les montagnes, les lacs glaciaires et les prairies ensoleillées, où elles dansent la hora en joignant les mains et en formant en cercle. Là où elles dansent, l'herbe disparaît, la terre reste brûlée et le cercle devient signe de leur passage. Si quelqu'un traverse cet endroit, il tombera immédiatement malade pour toujours. Même les animaux n'osent pas marcher sur ces terres brûlées et les évitent car quelque chose d'invisible est toujours là, éloignant toute créature vivante pendant de nombreuses années à venir. 

On pense également que lele préfère se baigner non seulement dans les lacs, mais dans les fontaines, les seaux d'eau ou même  dans les tasses ou les verres des gens. C'est problablement pourquoi de nombreuses personnes préfèrent utiliser des couvercles ou déposer leurs tasses à l'envers. 

Bien que iele ne soit pas une créature maléfique, tout ce qu'elle touche devient dangereux. Alors méfiez-vous, cher touriste. Lorsque vous décidez de visiter la Roumanie, évitez de marcher dans les bois la nuit et éloignez-vous des cercles étranges. Et si ous rencontrez les belles iele, soyez poli et dites-leur que vous  êtes un étranger et peut-être qu-ills vous pardonneront cette fois. 

Si vous voulez lire d'autres légendes étonnantes de Roumanie, nous vous recommandons l'histoire de Moroi.

previous
arrow_upward